_

 

 

 

INDEX\ RECYCLOTRON\ SPERMBIRDS\                                                       >> Page du groupe


Logo des Spermbirds

Interview 1995. POSITIVE RAGE Zine #5


Depuis Somelhing To Prove, les célèbres allemands de SPERMBIRDS ont sacrement évolué. Nous avons même assisté, impuissants, au départ de Lee Holis, personnage mythique de Ia scène hardcore, qui préfère quitter Spermbirds pour créer TWO BAD. Pourtant, après une absence prolongée, la troupe revient au devant de la scène avec un nouveau chanteur, un nouveau disque (Shit For Sale), un nouveau son, et quelques dates en France...
Malgré leur départ sur une major et l'absence de Lee ils n'ont rien perdu. Aux oubliettes les préjugés douteux, Lee n'est plus là et Ken, sont remplacent, n'a rien à lui envier. Loin de là! Pour ce qui est du départ chez BMG, je remarque juste que SPERMBIRDS reste bien plus intègre, et plus sympathique, dans son attitude et ses textes que beaucoup de pseudo-indépendants. Bref, le groupe garde une attitude ultra-punk (Dans le sens positif du terme) et une musique stupéfiante. plus puissante et plus travaillée qu'à leurs débuts. Impossible de les éviter!

                           
 
Spermbirds live

 

Où avez-vous trouvé votre nouveau chanteur ?

Ken chantait dans un groupe nommé "Shock Factor"; Ils sont venus à Bielefeld (Allemagne) car "Community", qui est notre éditeur, leur proposait un contrat.
"Community" savait que nous étions en train de chercher un chanteur donc ils ont établi le contact. Ken est venu dans notre ville, nous avons répété ensemble, et nous l'avons apprécié. Depuis cela, il est notre nouveau chanteur.

 

Depuis que Lee ne fait plus partie de SPERMBIRDS, votre musique a beaucoup évolué. Le "nouveau SPERMBIRDS" est totalement différent. Comment réagit le public ?

A vrai dire, je ne pense pas que notre musique a tellement changé. Il y a toujours eu une sorte d'évolution entre chaque album. Par exemple, le premier LP "Something to prove" sonne complètement différemment de "Eating Glass". "Shit for Sale", notre dernier album, correspond également à une nouvelle étape de notre évolution par rapport au dernier. Mais je pense que le principal changement tient au fait que Ken est un chanteur différent, avec une voix différente; C'est pourquoi nos nouvelles chansons sonnent différemment. Je pense que si tu les écoutais avec Lee au chant, tu ne dirais pas que notre musique a tant changé.

 

Mais pourquoi ne pas avoir changé de nom ?

Pourquoi l'aurions-nous fait ? SPERMBIRDS était composé de 5 musiciens et chacun d'eux avait la même importance dans la musique et le développement du groupe. Un est parti, quatre restent. Alors pourquoi changerions-nous notre nom ?

 

Est-ce que l’Allemagne est aussi touchée par le mouvement skinhead que ce qu'on essaie de nous faire croire ?

Certains le sont, d'autres simulent juste. Notre chancelier Helmut Kohl, par exemple, semble définitivement plus concerné par l'exportation que par le fascisme. Tout ce que je peux dire, c'est que je suis 100% sur qu'une chose comme le troisième reich ne pourra plus arriver car, à la différence des années 30, aujourd'hui il y a assez de gens qui combattraient contre ça.
 


 

Le titre de votre dernier album "Shit for sale" est très provocant ; en même temps, il s'agit de votre premier album sur une major. N'y a-t-il pas une contradiction ?

Tu as raison. Il y a une contradiction. Avoir signé sur un sous label d'une major compagnie, avoir joué dans "Viva" (la version allemande de MTV), et les autres moyens de publicité... Nous utilisons définitivement les procédés que Ken critique dans des chansons comme "Shit for Sale" ou "Media Bullshit". Après toutes ces années nous aimerions vivre de notre musique (bien que ce ne soit toujours pas le cas), et nous devons utiliser ces moyens pour que cela arrive. D'un autre coté, nous avons le contrôle d'à peu près tout ce qui peut nous arriver. Nous faisons nos vidéos nous-mêmes, nous décidons comment sera la pochette de l'album, quelles chansons comporterat-il, dans quels magazines notre Lp sera annoncé... Donc, à tout prendre, nous essayons de trouver un compromis entre nos besoins financiers et un moyen de ne pas trahir ce en quoi nous croyons, nos idéaux. Mais trouver ce compromis est une chose difficile et parfois pas très satisfaisante.

 

J'ai remarqué que vous faisiez attention à ce que le service d'ordre ne soit pas trop présent sur scène, pas trop violent. Avez-vous déjà eu des problèmes avec la sécurité ? Que pensez-vous de ces gens ?

La plupart du temps nous n'avons pas de problème avec la sécurité. Seulement, parfois, quand le service d'ordre ne comprend pas que lors d'un concert de SPERMBIRDS, il n'y ait pas de frontière entre la salle et la scène, ils deviennent violents et nous ne pouvons accepter cela. Mais j'ai toujours essayé de comprendre les gens de la sécurité. Ils ont pour travail de protéger les amplis, les micros, etc. et ils veulent faire leur job. Mais tu n'as pas à devenir violent pour faire cela. Et s'ils le deviennent, nous intervenons.

 

Ne pensez-vous pas que la télé est pour le gouvernement la plus puissante arme pour être obéi?

Si, Je suis 100% d'accord !!

 

Connaissez-vous un remède à la télé, si ce n'est la détruire ?

Ma solution est de se raccrocher à assez de tâches et de travailler autant que possible. J'essaie de participer au maximum aux affaires de SPERMBIRDS, répondre au courrier, écrire des chansons, traiter avec notre éditeur, etc. J'ai tant de travail que je n'ai plus le temps de regarder la télévision, et si j'en ai, je le passe plutôt avec ma copine.

 

Qu'avez-vous pensé du concert à Paris?

Nous en sommes très contents parce que ce fut un beau concert. Et généralement, c'est spécial de jouer à Paris. Nous avons visité le cimetière du Père Lachaise avant le concert et c'est très impressionnant. J'ai dansé sur la tombe de Jim Morrisson parce que je hais les Doors ! La seule chose que nous n'avons pas apprécié est le prix élevé du concert (80 Francs). Mais on nous a dit que les concerts étaient toujours très chers en France.

 

Beaucoup de vos fans sont influencés par vos textes ; vous détenez un pouvoir très dangereux, n'est·ce pas ?

C'est en effet un pouvoir dangereux, mais si Ken commençait à dire des foutaises dangereuses sur scène, ou écrire des paroles stupides, tu peux être sûr que le reste du groupe interviendrait.

 

Quand j'ai vu votre nouveau chanteur sur scène, il m'a fait penser à· un héros de dessins animés ! Lui a-t-on déjà fait une telle remarque ?

Non, mais Ken a bien ri quand il a lu cette question !