_

 

 

 

INDEX\ INTERVIEWS\ SUPER TIMOR\                                                          >> Page du groupe


 

SUPER TIMOR

 

SUPER TIMOR est un groupe sludgy cool dont la musique fait du bien ou elle passe… Comme leur album est pas mal, j’ai décidé de leur envoyer une petite interview.
Le début de chaque question reprend un bout du dialogue de la pub pour le tue-mouches “Super timor”, c’est pas forcément marrant, mais au moins le résultat est pas mal.

      

1. "Bzzzzzzzz!" Salut, Présentes Super Timor à nos amis les insectes qui infestent ce site de temps en temps... Pourquoi avoir mis tellement de temps à réapparaître depuis la pub Tv? On vous attendait depuis si longtemps, que le fan-club a failli se dissoudre et les derniers fans rester collés aux bandelettes autocollantes dans la cuisine de mémé... Etait-ce un plan promotionnel savamment calculé, ou vous êtes plutôt du genre: "On s'en fout, tant qu'on joue c'est cool"?

S.A.S : Bonjour. Je dois reconnaître que la pub Supertimor ne me fait pas beaucoup rire. Ceci dit on avait choisi ce nom vite fait à l’époque où Gaze, notre ancien guitariste jouait encore avec nous, et à l’époque on était peut être un peu plus disposés à ce genre d’humour…puis sur le plan promotionnel, on a jamais été très forts mais surtout on ne s’y est pas du tout intéressés, c’est Marie notre manageuse qui nous a bien aidés depuis le début pour nous faire jouer, faire de la promo et trouver un label.

 

2. "Ne tuez plus les moustiques avec des claques sur vos joues (AYE), des claques sur vos cuisses (OUILLE OUILLE OUILLE), des claques sur vos bras (AYE). SUPER TIMOR EST LA!"  Comment tu représenterais votre style à quelqu'un ne connaissant pas les insecticides et préférant les méthodes plus traditionnelles? En parlant de traditions, vous ne semblez pas très concernés par Internet (Votre site semble pas très vivant, du moins y'a peu de visites). Vous préférez peut-être le courrier papier? Ou bien tout ça, la communication, les sms, c'est trop lourd et vous préférez fumer des joints tranquillement en écoutant Black Sabbath?

S.A.S : Notre style ne nous appartient pas vraiment, bien entendu, nos influences se trouvent dans tous les disques qu’on écoute, et là ça devient vite le boxon. Supertimor c’est l’échec, la déprime et le bois. Je pense avoir assez bien imagé. Concernant internet, oui nous le ponçons jour et nuit, le site est régulièrement mis à jour mais la raison pour laquelle il y a 42 visites depuis 1 an et demi vient du fait que j’ai fait une connerie avec le compteur et qu’il ne marche plus. Le courrier papier c’est totalement rétrograde et fatiguant pour le destinataire et l’expéditeur. Quant à fumer des mifles en écoutant Black Sabbath, en soi ce n’est pas très original, tout le monde en est capable et ça rend la chose triste dans le fond … Nous ne fumons pas et ne buvons pas d’alcool non plus, tout ce que ça provoque c’est un syndrome du riff moisi et une fausse sensation d’être carrés. Et en même temps je me dis que si par exemple Pink Floyd et tous les groupes de la vague psyché avaient été sobres, qu’est-ce que leur musique aurait été chiante…Et là, je remercie ces gens de s’être autant drogués car grâce à ça ils ont sorti des disques gigantesques et intemporels.

   

3. "Super timor est encore plus fort avec sa nouvelle formule "Super timor"" En parlant d'améliorations, vous vous voyez partir dans quel sens? Plus stoner, sludge ou doomy? D'ailleurs comme influences je n'ai pas entendu que les lourdeurs habituelles, mais aussi quelques choses un peu plus glauques comme du Doom death... Je mets mon dard dans le bon trou ou vos influences sont vraiment a de nombreux coups d'ailes de tout ce merdier? Composer vos morceaux prend un certain temps de réflexion, ou tout ça arrive automatiquement à heures précises comme une vache à lait bien réglée?

S.A.S : On ne se voit partir nulle part, mis à part le fait qu’on se sent à l’aise dans les tempos assez bas, quoique parfois speeder un peu ça s’impose d’entrée…après pour aller vite on dit qu’on fait du sludge, mais avec toutes les sonorités un peu différentes qu’on essaie d’intégrer, ben à force on s’éloigne de l’étiquette, mais ça on n’y a même pas pensé car on s’en bat les couilles copieux, doomdeath,sludgecore,beatdown hxc sxe emo raw pagan black metal…ouais on écoute tout ça et même bien plus large et ça transparaît forcement dans ce qu’on joue, mais ça a peu d’importance. Si demain on a envie de faire du reggae on ne se sentira pas prisonnier d’une étiquette et on le fera. Au niveau composition on arrive en répète avec les morceaux tous faits qu’on s’est envoyés en mp3 juste avant. Nous travaillons le morceau chez nous et en général c’est très vite ficelé. Même si on ne répète pas pendant 2 mois ça ne pose aucun problème.

4. "Le temps de sentir l'odeur super timor, les insectes son déjà mort "Super timor"" C'est gentil, mais en écoutant l'album je n'ai rien senti... Je n'ai peut-être pas l'édition limitée ou il fallait peut-être le secouer dans un sens particulier?? Mais je veux bien imaginer une odeur de viande, à la vue de la pochette de votre album qui est réussie. Qui a fait cette pochette, tu peux nous en dire un peu plus sur l'artiste? Vous avez réussi à le payer en herbe ou il n’acceptait que les paiements en nature, et de façon liquide?

S.A.S : La pochette a été dessinée par Tom Denney. Je n’ai pas trop envie d’en parler, peut être que Guignol ou Vincent en diront plus que moi.

 

5. "Super timor avec sa nouvelle formule, Vraiment vraiment plus fort." Tu insistes? Tu sous-entendrais que l'album est meilleur que la démo précédente? Et en quoi? Il est plus gras, aspire plus facilement les becs vicieux des insectes malintentionnés? Et quels sont les retours quant à cet album, beaucoup de chroniques, de mails, de cadeaux par la poste (Des détails!) ou la scène underground actuelle est remplie d'ingrats qui ne pensent qu'à aspirer du Mp3 comme une vieille abeille obèse branchée à son miel via perfusion 24h/24?

S.A.S : Il y a de bons morceaux dans l’album, en tant qu’amateur du style je pense que c’est un disque que j’aurais acheté volontiers. Il est + tourné vers la misère que la démo, et leurs sons respectifs sont diamétralement opposés. La démo a été enregistrée en 2 jours avec du très bon matériel et l’album en plusieurs mois avec du matériel assez rudimentaire. Nous avons eu des échos très variés, certains détestent le son de l’album, d’autres pensent que ça ne correspond pas avec le style mais que ça sort de l’ordinaire, d’autres sont contents…dans l’ensemble les chroniques sont très bonnes, il n’y en a pas une seule qui soit vraiment négative. Ceci dit ce ne sont pas les chroniques aussi bonnes soient-elles qui ont fait vendre le cd. Il a été pressé à 1000 copies, ce qui est énorme pour un groupe comme Supertimor et il m’en reste quelques cartons dans le placard…Enfin vu la gueule du marché du disque actuellement on ne s’étonne plus. D’ailleurs nous remercions tous ceux qui se sont fendus de l’acheter, de la main à la main ou par correspondance.

 

6. "Super timor le No 1". Mais pour devenir Numéro 1, tout seul, c'est pas évident... Il faut parfois l'aide d'un label! Comment êtres vous rentrés en contact avec les Espagnols de PARADE Records? Vous êtes satisfaits de leur travail niveau promotion et distribution? De mon côté, ils ont bien voulu faire un petit trade donc je ne me plains pas :-)  Ils vous ont aussi aidé pour les concerts, ou ça restait un deal de distrib? Et les concerts se passent comment, vous en faites beaucoup et est-ce que ça mousse?? Avez-vous signé une close de non-insanités quand à vos textes (Qui d'ailleurs parlent de quoi?), si oui j'imagine que le nombre de zéros à la fin du chéque devait être persuasif...

S.A.S : Comme je l’ai dit plus haut c’est surtout Marie-Pierre de Slowend qui nous a trouvé les plus gros plans, dont Parade. Après le pressage du disque nous n’avons plus jamais eu de nouvelles du label. Même avant cela la communication était dure. Ils ne s’occupent pas du tout des concerts non plus, mais ça on le savait bien avant. On ne cherche pas à jouer, parfois un concert nous tombe dessus comme ça, et si les conditions sont bonnes on le fait. C’est pour ça que leur fréquence est assez faible, 1 ou 2 par an. En principe ça ne se passe jamais mal, mais jamais très bien non plus. On est habitués à ce que ce soit l ‘échec, donc ça ne nous pose pas problème. Si le concert a plu, tant mieux, s’il n’a pas plu tant mieux aussi. Je crois que nous avons peu de problèmes d’ego. En ce qui concerne les textes on nous souvent réclamé les paroles mais on ne les a jamais diffusées…Je ne sais pas si c’est de la honte ou de la modestie. De toute façon ce qui est raconté n’a aucune importance, ça nous fait bien marrer c’est sûr, mais c’est tellement intimiste que ça n’aurait aucun impact d’autant plus qu’on ne comprend rien du tout à l’écoute. C’est bien plus drôle d’envoyer une bribe de texte comme ça plutôt que l’intégralité. Quand tu arrives dans un bar et que tu cries « oh bizichelli » au collègues, ça c’est puissant. C’est hautement charismatique. D’ailleurs pour ma part je ne lis jamais les paroles dans les disques, ça ne m’intéresse pas

 

7. "Encart publicitaire offert par Hippyboy" Voilà, c'est la dernière question, tu peux en profiter pour faire un peu de pub (Merchandising, etc) nous en dire plus sur vos projets futurs, et conclure comme il faut.

S.A.S : Nous composons en vue de sortir un double cd concept qui risque de faire partie du domaine du jamais vu. Il y aura du synthé analogique dans l’enregistrement car tous les morceaux qui ont été composés depuis la fin de l’enregistrement de Cauchemar d’esque l’ont été dans cette optique. Le synthé fait partie du son du groupe depuis quelques années… et depuis c’est devenu à la mode il me semble, c’est fou la vie des fois… Faut croire qu’on a vraiment de bonnes idées. Merci pour ton soutien et l’intérêt que tu portes au groupe.

http://supertimor666.free.fr