_

 

 

 

INDEX\ INTERVIEWS\ EVERYDAY IS LIKE SUNDAY Zine 
 
 


 

     

FANZINE, WEBZINE, PODCAST, MIXTAPE and MORE!
 


 

1. Salut Samy, avant tout dis-nous si ça roule, si ça baigne, et si des trucs cools se sont passés dernièrement.

Yep ça gaze. Des trucs cools ? Bah, j’essaie de faire des trucs cool tous les jours, c’est ainsi que ma maman m’a élevé… « Fils tu feras des trucs cools dans ta vie ! ». A un niveau personnel tu veux dire ? Je suis rentré en début d’année de mon gros trip aux Etats Unis (6 mois à voyager sur le continent nord américain), depuis mon retour je n’ai pas arrêté une seconde… tournées électriques ou acoustiques avec plusieurs groupes, en France et à l’étranger (je reviens juste d’Espagne où j’ai tourné avec l’australien Simon Chainsaw), sessions studios pour finir de nouveaux albums, et là je bosse sur un gros livre/carnet de route sur mon expérience américaine, ce book sortira à la fin de l’année, il sera accompagné du nouvel album de Teenage Renegade. Donc yep, en ce moment, c’est debout sur la pédale d’accélérateur.

 

2. Parles-nous un peu de EVERYDAY IS LIKE SUNDAY! On veut en savoir plus sur le zine, ses grandes idées, son contenu...

Everyday is like Sunday, c’est une structure qui tape dans plusieurs registres… C’est d’abord un site (www.likesunday.com) où sont concentrées et annoncées toutes mes activités musicales ou autres. C’est aussi un fanzine imprimé (un gros pavé de plus de 100 pages) qui sort environ toutes les années, dans lequel j’écris sur tout un pan de la culture que j’adore, les films d’horreur, la musique (punk rock, metal old school, power pop, rock au sens large), la littérature, etc… C’est aussi un micro label qui participe à quelques productions, en fonction du temps et de l’argent disponible. Pour faire court, Everyday is like Sunday, c’est un peu le reflet de ma conception de l’Entertainment et de la culture souterraine.
 

                
 

3. Pour le contenu, tu es le seul à en fournir, ou tu sous-traites à des ouvriers Russes, dont les textes sont ensuite traduits par des ouvrières hongroises, pour finalement passer dans les mains du correcteur Winword? Lol... Ca te prends combien de temps pour réunir de quoi remplir un numéro? Tu es plutôt régulier, ou c'est par grosses fournées?

J’écris seul dans mon fanzine, c’est un truc assez perso, le ton y est plutôt autocentré… j’y parle de mes souvenirs liés à la pop culture des 80s, des 90s et des trucs plus ou moins récents, aux films que j’adore, à la musique, à la littérature, etc… Il y a aussi des colonnes plus ou moins personnelles, des textes, des coups de gueules, des reviews, des interviews de gaziers que je respecte, etc. Le zine est édité une fois dans l’année. Ca représente beaucoup de taf, mais c’est une facette de mes activités que j’apprécie particulièrement.
 

 
 

4. Tu fais un tirage de combien d'exemplaires pour chaque numéro? Ca part plutôt via le web, ou durant les tournées?

Je sors 250 exemplaires de chaque zine. Ils restent quelques exemplaires du numéro 3, tous les autres sont sold-out et ne seront pas réédités. J’en vends via mon site et sur la route, sur mes stands merch… je tourne beaucoup, je suis toujours en vadrouille ici ou là, et c’est principalement sur le terrain que j’en vends… même si j’ai un certain following sur mon site… Le site est de toute manière indispensable, pour annoncer mes sorties et mon actualité, ensuite la route me permet de rencontrer ceux qui sont intéressés par mon bordel…

 

5. Comment peut faire un groupe pour avoir une mauvaise chronique dans tes pages? C'est possible d'acheter des "mots clés" négatifs comme "Mou, chiant, dispensable, à éviter..." Ah Ah, je déconne... Ca t'arrives de recevoir des disques tellement "pas bons" ou hors sujet que tu ne sais pas trop quoi en faire? Alors tu fais comment...? D'ailleurs tu dois en recevoir beaucoup des disques, facile de tout gérer?

Je ne chronique que ce que je décide de chroniquer… Je chronique beaucoup de disques que j’achète, c’est souvent ce que je préfère, puisque ce sont des groupes que j’aime, sur lesquels j’ai beaucoup à dire… je ne fais pas de reviews promos, ça ne m’intéresse pas, je ne gère pas un magazine mais un fanzine. J’ai eu des périodes où je recevais pas mal de skeuds, ça s’est beaucoup calmé… je continue d’en recevoir mais moins, en général c’est assez ciblé, les gens qui me contactent savent plus ou moins ce que j’écris et ce que je fais en dehors du zine, ils connaissent mes goûts et mon délire, donc ça aide… cela dit, je chronique peut-être un cinquième des disques que je reçois, et encore… la plupart des trucs ne sont même pas écoutés, quand je suis chez moi, je privilégie l’écoute de trucs que j’aime, je n’ai pas le temps de faire des écoutes de trucs qui ne vont pas me plaire (dû au style ou au groupe en lui-même)… Je n’ai jamais cherché à ce qu’on m’envoie des disques promos…. Quand j’aime un groupe, j’achète le disque, c’est aussi un manière de montrer mon soutien et mon investissement, que le groupe soit énorme ou underground, ça ne change rien au débat…. Après , il arrive que je reçoive des trucs qui me plaisent, il y a des exceptions, c’est rare, mais ça arrive de temps en temps.

 

6. Ton zine est varié, on trouve un peu de tout ce qui est énervé avec des guitares... Mais à la base, tu es quoi? Un coreux? Un métalleux? Un hardos? Un rockeur? Un punk? Dis-nous tout sur l'évolution du Samy depuis la découverte des premiers disques à l'adolescence (Ou même avant?) jusqu'à... La suite! Quels disques t'ont le plus marqué, puis sur lesquels reviens-tu régulièrement avec une petite larme à l’œil...

J’ai découvert la zique avec le hard rock et le heavy, comme beaucoup de gamins, quand j’avais une petite dizaine d’années, au milieu des années 80s. Je n’ai jamais lâché ces styles… j’ai ensuite suivi le mouvement thrash et death en pleine explosion à cette époque… puis un peu plus tard, le punk rock et le hard core (les trucs new yorkais principalement, qui n’était rien d’autre que du metal camouflé), quand j’étais au lycée surtout… dans les 90s, la zique était moins compartimenté, les genres rentraient en collision… j’écoutait aussi les gros groupes à guitares de l’époque, les trucs estampillés « grunge », le rock mainstream de l’époque, genre Soundgarden, Alice in Chains, Smashing Pumpkins, Nivrana, Pixies, etc… c’était vraiment une période incroyable pour la musique. Puis à la fac, j’ai découvert un pan de la culture punk indie américaine, j’ai aussi creusé les trucs hardcore originels, puis d’autres trucs, plus pointus, des trucs comme Husker Du, etc, et j’ai gratté plus profond dans le style, j’ai découvert des vieux groupes mais aussi des nouveaux (toute la scène punk mélo Midwest notamment)… mais j’écoute aussi un peu de noise, de l’indus, de la pop anglaise (des 90s, pas actuelle !), etc… je ne me bride pas, je laisse mes sens réagir aux sons, ça passe ou ça ne passe pas, il n’y a pas de règles… je peux écouter un vieux Morbid Angel et enchaîner sur un disque des Smiths… ensuite Skinny Puppy et  Ted Nugent…. Black Flag et Pj Harvey, Killing Joke et un vieux Good Riddance, Bolt Thrower et Van Halen, Carcass et Sisters of Mercy, Unsane et Jeff Dahl…. Voilà, aucune règle. Il y a la bonne musique et la mauvaise musique. De bons groupes et de mauvais groupes, c’est tout. Je ne veux appartenir à aucune scène, aucun clan, aucune tribu. Tout un tas de chose peut influencer ce que j’ai envie d’écouter : le temps, mon mood, le lieu où je suis, la personne avec qui je suis, le livre que je lis, un documentaire que je viens de regarder, etc… Trop de disques que j’aime pour que je puisse te les lister.
 

 
 

7. Tu fais un zine, un blog, un podcast, un groupe, tu tournes apparemment pas mal... Mais dans tout ça, et le pognon? Une de ces activités te permets de toucher assez de blé pour survivre, ou tu es obligé d'ajouter au dessus de tout ça un taff journalier pour pouvoir te payer tes CDs? Marché noir? Trafic de fausses versions originales de Mireille Mathieu?

Je gagne de l’argent quand je suis sur la route avec mes groupes, j’ai un van (que je loue), je book moi-même les dates (je prends un pourcentage), le merch me rapporte un peu de thune, je palpe aussi un peu avec la sacem, et on se partage les bénéfices en fin de tournées… Grosso modo, plus je suis sur la route, mieux c’est, financièrement parlant. Toutes mes activités s’auto financent, je n’injecte pas de thune perso’ dans mes projets, j’ai un compte spécial avec un fond de roulement qui permet d’éditer les zines et de financer les studios quand c’est nécessaire… Avec tout ça, et en n’étant pas trop gourmand, il y a moyen de vivoter. C’est pas la vie de château mais ça me va. Je suis libre, et ça, ça a un prix. Je joue aussi des gigs acoustiques avec ma femme, où il y a toujours moyen de se faire un petit billet… J’écris également dans un magazine (Rise Tattoo Mag). Je suis obligé de prendre de temps en temps des petits jobs alimentaires à mi temps quand ça devient serré mais globalement je m’en sors pas trop mal financièrement… Je ne suis pas un gros consommateur, je vis chichement sur un  budget millimétré, je voyage beaucoup, quand je suis chez moi je sors très peu, bref il ne m’en faut pas beaucoup pour que je sois bien dans mes baskets avec trois fois rien. Homme des cavernes moderne.

 

8. Parmi toutes ces activités, laquelle est la plus importante à tes yeux?

Elles sont indissociables… la musique et l’écriture. Elles participent à la même volonté de faire un truc concret, d’être actif et créatif. Ces deux activités se nourrissent l’une de l’autre.  Toutes mes activités sont des maillons d’une grande chaîne…

 

9. Petit combat graphique entre BISLEY et BILAL, qui gagne?

Et entre Dolph Lundgren et le nain de Fort Boyard ?

 

10. Qu'est-ce qui te plais le plus dans la scène musicale en 2011?

La scène musicale en 2011 ? De quelle « scène » veux-tu parler ? Je n’appartient pas vraiment à une scène, et je ne m’intéresse pas une « scène » en particulier… je découvre des bons groupes chaque mois, chaque année… même s’il est difficile de nier que j’apprécie particulièrement les décades 80s et 90s. De toute façon, tout a été fait, tout n’est qu’histoire de revivals divers et variés et de pillage culturel dans tous les styles et dans tous les sens ! En 2011, je n’ai rien entendu que je n’avais pas entendu en 2001, ou en 1991,ou en 1981… En moins pur et en moins spontané, cependant. Mais ça ne m’empêche pas d’apprécier des groupes modernes qui rendent hommage, tous à leur façon, à l’histoire du rock et du punk rock. Si c’est fait avec le cœur et les burnes, ça me va.


 

11. Qu'est-ce qui te déplais le plus dans la scène musicale en 2011?

Je ne comprends pas la question. Je ne vois pas à quoi tu fais référence à travers cette « scène musicale en 2011 » ?? Mais pour revenir à réponse précédente je dirais que toutes les musiques sont devenues assez génériques, du hip hop au metal extrême en passant par le punk et l’indie, tout a été fait et refait un milliard de fois… je ne suis pas spécialement pour des trucs mega originaux (souvent prétentieux, et inaudibles !) mais c’est vrai qu’il pourrait y avoir un peu plus de caractère et de personnalité chez certain groupes actuels… Quand on voit l’état de la scène punk rock actuelle, par exemple, on ne peut que rigoler très fort… Mais c’est valable pour d’autres trucs aussi… Une tendance et tous les tièdes s’engouffre dedans… le post rock, le doom, le stoner, le sludge, le post hardcore, pour moi c’est de la daube, des modes, des gimmicks, ça va ça va, et c’est souvent les mêmes qui tombent dans TOUS les panneaux. J’aime ma musique un peu plus franche du colbac. Pourquoi se faire chier avec du stoner alors qu’on peut écouter du putain de vrai hard rock ? C’est un exemple…

 

12. Comme tu es assez branché BD, je me demande si l'idée de sortir des bédés, ou des fanzines de Bd ne t'avait pas traversé la tête... Si oui faudrait s'attendre plutôt à quel style?

Jamais, j’aime bien lire des comics, et encore c’est un truc que je fais de moins en moins… mais ça ne va pas plus loin que ça… Pour moi c’est un medium culturel qui me divertit, comme le cinéma, et rien d’autre. Toute la BD que je lis vient des Etats Unis, des comics dans le trip super héros, j’aime bien les trucs assez bourrins (plus que les sup’ héros traditionnels) ou des romans graphiques plus ou moins auto biographiques d’auteurs bien tordus…

 

13. Comment va Scooby?

Mal. Très mal.

 

14. Si tous les jours sont comme un dimanche, c'est le stress tous les soirs après souper? Comment fais-tu pour gérer les lundis?

Quand tu choisis ce que tu fais le lundi, il n’y a aucune raison pour que tu soies stressé le dimanche. Il n’y a pas un jour de la semaine que j’aime moins qu’un autre. Choisir sa life… c’est bon pour le teint, et le système digestif, aussi.

 

15. Comme tu fais un zine, et que tu chroniques des fanzines, je me dis que tu dois en avoir pas mal chez toi... En gros tu es plutôt collectionneur qui garde tous les zines? Tu en as combien en stock? Si tu t'en souviens, tu peux nous dire combien tu en reçois par mois? A ton avis, le zine a-t-il encore un avenir, ou il faudra passer par des tablettes tactiles pour surfer sur le web et avoir une impression de "zine"?

J’avais une bonne collec’ de zines, mais j’ai perdu 80% des mes biens personnels dans un incendie il y a un an et demi. J’ai perdu mes disques, mes livres, mes magazines, mes zines, mes VHS, mes DVDs, etc… donc du coup je n’ai plus grand-chose. Je lis principalement les mêmes zines depuis des années, souvent édités par des potes d’ailleurs… Il y a encore de bonnes parutions, mais ça n’a plus du tout le même rôle qu’à l’époque (la découverte, la diffusion d’informations, l’échange, la communication, etc… tout ça a été remplacé par le net), c’est devenu un truc quasi d’esthètes, pour les pointus et les connaisseurs, pour les nerds de la sous culture… En tout cas, perso’, j’aime encore lire des zines, j’en lis moins qu’avant mais quand je suis sur la route j’essaie d’en glaner sur les stands de merch ou chez les disquaires indés… Je suis en contact avec pas mal de potes qui eux même font des zines, ils me les envoient, et de mon côté je leur envoie les miens, c’est un bon moyen de rester en contact et de se donner des nouvelles via nos activités, je trouve ça cool… Je lis des zines sur la zique mais aussi sur le ciné horrifique… Par contre je ne lis plus du tout la presse, alors que j’en ai énormément lu par le passé… la presse musicale française est tout simplement atroce… Au niveau ciné, je lisais Mad Movies depuis plus de 15 ans puis j’ai arrêté, ça fait au moins un an que j’ai zappé, ça reviendra peut-être…

 

16. Parles un peu de tes futurs projets, musicaux ou non... Faut attendre un truc de spécial, ou suffit de s'enregistrer dans ta mailing list pour recevoir les infos directement dans sa boite mail? Merci pour les réponses.

Le gros projet pour cette année c’est la sortie de mon livre/carnet de route sur mon road trip américain pendant 6 mois. Son titre : Division Continentale. Il sera livré avec le nouvel album de Teenage Renegade, qui a été produit aux States pendant notre trip. C’est un gros projet personnel, un bon moyen de disséquer cette culture américaine qui me fascine et me façonne depuis que je suis môme… Un journal de bord avec des interviews, des reviews, des impressions, etc… 200 pages bourrées à craquer de tout ce que j’adore, et des souvenirs aussi ! Ca sortira sur Kicking Records fin décembre 2011.
Parallèlement à ce gros projet, encore pas mal de concerts d’ici la fin de l’année, en acoustique avec Teenage Mixtape et je repars en tournée avec le groupe ricain Dumbell (je joue de la basse avec eux en intérim, ils sont basés en Allemagne, du gros rock graisseux qui chie)… Et quelques sessions studio, pour le nouvel album de Dumbell (à la basse), le nouvel album de the Last brigade (à la basse, rock 90s très grungy) et je bosse activement sur le troisième album de the Black Zombie Procession (basse et guitares, horror rock/thrash/crossover/metal old school, en restant mélodique)… bref, l’année va passer très vite.
Effectivement, le meilleur moyen de se tenir au courant de tout ce fatras, c’est de consulter mon site internet (www.likesunday.com) et de s’inscrire à la news-letter.
Merci pour l’intérêt porté à mes activités et pour l’interview. A bientôt, et très bonne continuation pour ton excellent site.

Bande son de cette interview : M.O.D « USA for MOD », TERRORVISION «  How to make friends and Influence People », BOB MOULD « Black Sheets of Rain », LOUDBLAST « Frozen Moments between Life and Death », SKELETON WITCH “Breathing the Fire”.

Site web: http://www.likesunday.com