_

 

 

 

INDEX\ INTERVIEWS\ CONCRETE LUNG\                                                   >> Page du groupe
Entrevue avec le groupe anglais de métal industriel Concrete Lung

INDUSTRIAL METAL

 

l_flag_france.gif                                            l_flag_united_kingdom.gif

 

1. Salut! CONCRETE LUNG est un groupe assez récent donc un résumé de votre biographie serait bienvenu…

WILL: On est un croisement de l’organique et du mécanique. De la musique industrielle à guitare avec un battement punk.

ED : Le projet a commencé en novembre 2007 – J’avais arrêté de jouer du clavier dans Katscan en 2007 et mon autre projet solo OXIME187 en était également arrivé à sa fin. Je voulais débuter quelque chose de complètement neuf, donc CONCRETE LUNG était né. Je fut rejoint par Will aux claviers et à la production, on a bossé sur des morceaux dans un studio de répétition et commencé à préparer nos concerts. Le premier CD fut juste un CDr qu’on utilisait comme médium pour trouver des concerts et faire un peu circuler notre nom, le groupe a beaucoup évolué depuis.

 

2. C’est un peu surprenant de voir un groupe apparaître avec ce type de métal industriel en 2010… C’est comme si 15 ans d’évolution metal indus et éléctro n’avaient pas eu lieu… Un peu comme un voyage dans le temps! D’ou viennent vos désirs de pratiquer ce style? Vous en rêviez depuis un certain temps, ou les choses de la vie  vous ont menés dans ces contrées? Pourrait-on dire que l’influence d’un groupe ou d’un individu vous a vraiment influencés à adopter ce style?

ED: Oui, on se réfère à une époque ou la musique industrielle avait des couilles. De nombreuses influences ont formé notre son, pas seulement au niveau musical. Je touche au mélange de guitare et de boite à rythme depuis le début des années 90, donc ce n’est pas un style auquel j’essaie soudainement de coller, mais une chose qui a évolué au sein de ma musique. J’en suis arrivé au point ou je suis assez satisfait du résultat pour vouloir le sortir.

WILL: On joue ce qu’on aime et ce qu’on ressent. On a grandi avec ce style, on pense avoir pas mal de choses à offrir et pouvoir mener le genre à un autre niveau.

 

3. Afin que les auditeurs puissent avoir une meilleure idée de votre style, peux-tu faire une petit liste de vos influences les plus importantes? Y-a-t-il des choses se devant de faire partie de CONCRETE LUNG et d’autres qui n'en feront jamais partie?

ED: Godflesh, les débuts de Pitch Shifter, Skinny Puppy, les débuts de Napalm, Ministry, Acid Bath, Dead Kennedys, Black Flag, Big black, Ouai un bon mélange de punk, d’industriel et de métal. Qu’est-ce qui ne doit pas faire partie de CONCRETE LUNG? Les trucs mélodiques plats, la pop joyeuse merdique…

WILL: Ouai, un peu de Revolting Cocks, beaucoup de choses de la scène punk/hardcore de DC. On est aussi beaucoup influencés par notre environnement. Il nous donne beaucoup d’inspiration et de motivation.
 


 

4. Quelle émotion représenterait le mieux votre groupe? La brutalité, la détresse/ dépression, un sentiment rampant de rouille… Ou autre chose? Peut-être qu’une image ou une photographie précise ferait une meilleure représentation?

ED: Ca serait mieux que les auditeurs ressentent leurs propres émotions et se fassent leurs impressions à partir de la musique et du packaging.

WILL: En étant un peu prétentieux, je dirais que “Le jardin des délices” de Hieronymus Bosch ferait une bonne représentation. Un peu de tout, le bon, le mauvais, et d’autres choses entre les deux.

 

5. Vous sentez-vous plus proches de la scène dark electro ou métal? Sur le wezine Industrialized Metal, j’ai compris que vous aviez débuté avec la musique électronique… Ce fut le même style sans guitares, ou il y a peut être eu des changements importants depuis? Ca serait possible d’entendre ces premiers enregistrements quelques part, ou ils ne sont jamais sortis?

ED: En tant que musicien je ne me sens proche d’aucune scène. On a débuté avec de la musique à base d’électronique, c’était vraiment moins agressif, mais alors qu'on répétait ces nouveaux morceaux ça devenait évident qu’on voulait évoluer vers quelque chose de bien plus intense, donc on a ajouté les guitares; Mais ça ne revient pas à dire qu’on est soudainement devenus un groupe de métal, ou qu’on est plus du tout industriels. Les gens ont besoin d’être nourris avec des genres spécifiques afin de ne pas être confus ou bouleversés...

WILL: A un moment on faisait une sorte de dark electro, et on a évolué vers une musique plus agressive et organique. Je ne pense pas qu’on soit plus proches d’une scène en particulier, vraiment. On fait juste ce qu’on ressent et qui fonctionne pour nous. En espérant que d’autres personnes apprécient.

 

6. Utilisez-vous des vraies guitares ou principalement des samples? Vous louez peut-être les services d’un guitariste session, ou alors l’un d’entre vous se serais mis à sérieusement bosser la guitare ces 2 dernières années? (Ca serait peut-être un peu comme Depeche mode l’ont fait à l’époque de “Songs of faith”, même si le style et la démarche n’ont rien à voir Ah Ah)

ED: Oui, on utilise de vraies guitares, pas des samples. J’ai joué toutes les guitares sur “Waste of flesh”, mais en concert on a un guitariste et je fais la basse. Un invité a fait les parties de batterie sur le morceau “Waste of flesh”, mais on utilise toujours la boîte à rythme en concerts. On étudie le fait d’utiliser des percussions live dans le futur. Oui, je suis d’accord, on a rien à voir avec Depeche mode.

WILL: La première fois ou on a joué les morceaux de “Waste of flesh” en concert, Ed a fait la guitare puis est passé à la basse pour quelques titres, on a senti qu’un guitariste était nécessaire pour le live.
 


 

7. Parfois vous utilisez en plus le même son de charlet rotatif que sur les vieux PITCH SHIFTER… C’est cool! Ca ajoute un petit côté nostalgique et authentique… Avez-vous retrouvé la même boite à rythme dans un magasin d’occasion? Ou peut-être que vous avez samplé sans vergogne leurs vieux disques? AhAh

ED: Oui on est influencés par les débuts de PITCH SHIFTER ou de GODFLESH, je ne sais pas si on a utilisé la même machine qu’eux. J’avais acheté une boite à rythme quand j'avais 17 ans et c’est celle-ci que tu retrouves sur tout le MCD. Le son qui semble avoir 15 ans vient peut-être de là! – Oui, sampler la batterie sur les disques des autres est sans vergogne, je crois que Ministry l’ont fait avec un disque de ZZ Top…

 

8. Tu connais d’autres groupes jouant un style de métal industriel proche de celui des années 90 et des premiers disques de GODFLESH ou PITCH SHIFTER? J’ai cherché un peu, mais n’en ait trouvé que quelques-uns uns comme les Américains de MONOTREMATA… Très souvent je ne trouve pas l’atmosphère que j’aime… Y en a-t-il quelques uns en Angleterre? Et y a-t-il une scène cool pour les genres globalement “industriels”?

ED: Oui, PUNCTURE, TESTIFY et SWAMP TERRORISTS sont tous des groupes de cette époque, tous des américains je crois. Il y en avait quelques-uns en Angleterre, comme GUDDA et MAD COW DISEASE. Ce fut une bonne époque pour la musique industrielle, mais je ne crois pas que ça ait vraiment pris, ça n’a dut plaire qu’à un nombre limité d’auditeurs.

WILL: La plupart des groupes combinant des guitares avec de la musique électronique sont plus proches d’un mélange de métal et de drum’n bass. Je n’ai pas entendu grand chose proche de nous en Angleterre actuellement.

 

9. Que penses-tu de la dark electro et du metal industriel actuels? Ces styles sont devenus très plastifiés, cérébraux, parfois même dansants… Alors que votre musique est plus brutale et contient un feeling plus corporel, plus animal… Donc vous ne vous sentez peut être pas très concernés par les nouvelles sorties? Aimes-tu d’autres styles (Plus ou moins) voisins comme le noise, le dark ambiant ou le drone?

ED: Je n’écoute pas vraiment de choses actuelles, ce que j’ai entendu ne m’intéresse pas. Oui, notre style tend à être plus organique, mais je ne suis pas intéressé par le noise, l’ambiant ou le drone.

WILL: On joue quelque chose de différent de ce que tu peux trouver en Angleterre actuellement. On a fait des concerts avec quelques groupes EBM et même s’ils sont bons je trouve qu’il n’y a pas assez de différences entre eux. On aime vraiment éclater à la face des gens. Je pense que tu pourrais dire qu’on a pas peur d’offenser ou d’attiser les tensions.
 


 

10. Comment les Anglais réagissent durant vos concerts? Il y a du headbanging ou des gens qui se comportent bizarrement? J’imagine que vous avez du réveiller quelques feelings nostalgiques dans les cœurs de presque quadragénaires ;-)

ED: En Grande Bretagne on a eu une réponse modérée quant à notre musique. A Londres les gens n’ont pas vraiment tendance à péter les plombs sur de nouveaux groupes, car le marché est très saturé. Ils restent debout et regardent, si tu arrives a les faire rester alors c’est déjà un résultat assez bon pour Londres. Faire sortir les gens de leurs maisons pour aller à un concert est déjà un challenge…

WILL: Ouai, la plupart de notre public a été assez calme jusqu’ici. On a des bons retours dans le sens ou des gens achètent notre merchandising et viennent aux concerts. Je pense que ça prend un certain temps pour avoir un public qui s’implique quand tu joues en Grande Bretagne.

 

11. Vous allez faire un concert avec FRONT LINE ASSEMBLY. Ce n’est pas rien… Ca fait quel effet? Ca tombe bien, depuis plusieurs albums ils sont revenus à un style plus puissant et moins fin, donc votre style collera bien :-)
Si vous pouviez revenir dans le temps, vous aimeriez jouer avec quels autres groupes dans vos rêves?

ED: C’est vraiment un honneur pour nous de jouer en première partie de Front line assembly, ce sont un des pionniers créateurs du style industriel. Je ne pense pas que ça soit vraiment important que notre style colle ou pas avec un autre groupe, je ne comprends pas pourquoi des gens veulent voir 3 ou 4 groupes qui sonnent tous de la même façon, avec la première partie essayant désespérément de sonner comme la tête d’affiche?
Retourner dans le temps? – Je pense que 2 live Crew et CONCRETE LUNG aurait été assez cool. Ou peut-être que si on avait pu jouer avec Ministry à l’époque de “Land of…”.

WILL: Ouai je suis d’accord, Ministry quand ils tournaient pour l’album “Land of rape and honey”. Ca aurait été super!

 

12. Vous avez sorti votre premier MCD sur ARMALYTE INDUSTRIES, c'est cool d'avoir trouvé un label pour la première sortie officielle! Tu peux nous présenter le label? Comment définirais-tu son état d’esprit, ses buts et ses atouts… Vous le connaissiez avant?

ED: J’ai connu le label par GileZ (Membre fondateur d’ARMALYTE INDUSTRIES), il y a 9 ans. Il m’avait permis d’apparaître sur la compilation Defcon avec mon ancien projet OXIME187. J’ai été en contact avec lui de différentes façons, à travers différents groupes, durant ces années. Il est quasiment seul pour gérer et faire la promotion de CONCRETE LUNG.

WILL: Ouai, Armalyte fait une énorme part de travail pour nous. Armalyte ou un Factory Records moderne. Un grand merci à GileZ pour tout ce qu’il a fait jusqu’à présent!

 

13. Qui a fait les deux remixs à la fin de votre MCD? Ils montrent une voix que vous explorerez peut-être par la suite, ou ce sont juste des expérimentations qui vous plaisaient assez pour les mettre en bonus?

ED: Les deux remixs ont été faits par William et moi-même. Oui, ce sont juste des expérimentations sur le style du groupe. Tu n’en entendras pas énormément avec CONCRETE LUNG.

WILL: Oui, c’était un peu complaisant…

 

14. Si quelqu’un pouvait lire vos textes, quel genre de choses sympa verrait-il?

ED: Je ne pense pas que quiconque puisse lire les ‘textes’, peut être qu’il ferait mieux d’écouter le Cd et de se faire son interprétation.

WILL: Je ne suis pas sur que tu y trouves des choses sympa, vraiment. Du moins, je pense que tu pourrais y trouver une consolation dans le fait que d’autres se sentent comme toi.

 

15. Quelle est la phase suivante après le poumon en béton (Cf "Concrete lung")? Le cancer pétrifiant?

ED: On n’envisage pas de projets parallèles pour le moment, si c’est ce que tu voulais dire… Un nouvel EP de CONCRETE LUNG est dans les tuyaux et sortira à la fin de l’année.

WILL: Je crois que ça serait ton propre enfer.

 

16. A quoi peuvent s'attendre les auditeurs de CONCRETE LUNG dans le futur? Vous avez des projets particuliers? Je te laisses ajouter le nécessaire et conclure cette interview...

WILL: Tu peux t’attendre à quelque chose de plus fort et de plus dur! Si tu ne nous as pas vus en concert mais que tu as aimé le CD, prépares toi à un vrai régal…

ED: On développe un style plus complexe, actuellement on est en train de composer un nouvel EP qui commencera ou “Waste of flesh” s’est terminé. On a prévu pas mal de concerts en Grande Bretagne cette année:

5 Juin 2010
The Flag, Watford London. UK    

20 Juillet 2010
Première partie de FRONT LINE ASSEMBLY - O2 Academy Islington. London. UK       

29 Août 2010    
INFEST Bradford University BRADFORD, Northwest. UK      

6 Novembre 2010
The Library, Leeds.     LEEDS, Northwest , UK

Et le EP “Waste of Flesh” est toujours disponible, quoiqu’on en arrive à la derrière centaine…

http://www.myspace.com/concretelung