_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ MUSIQUE\

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés:

 

Post punk - Rock - Punk

 

T.S.O.L.
"Beneath the shadows" CD. 1989.
NITRO Records.

L'océan résultant d’une procrastination forcée continuer de monter... Il monte, monte! Implacablement.
L'accumulation du non fait, du non réalisé, devient assez hallucinante.
Le peu d'air restant dans mon bocal devient suffocant... Vite, de l'air! Vite! Même vicié il fera l'affaire...
Dans un dernier élan de désespoir j'ouvre grand la bouche, en espérant fébrilement que la prochaine inspiration ne sera pas la dernière.

Alors que la question de goûts se traîne comme un vieux cadavre percé de balles de toutes parts, j'introduis ce CD sympa dans la bouche charnue de mon lecteur, espérant que son ambiance sera assez fraîche, respirable, assimilable par mon corps...
Toi lecteur libre de ne pas cliquer, ce que tu entendras est une sorte de post punk aimant le rock, ou un rock assez sombre et malsain à touches punk, un peu dans le style du premier MAGAZINE en moins musical et moins varié (Même s'il y a du piano sur quelques titres) mais aussi moins malsain, avec en plus un peu du premier KILLING JOKE (Moins mécanique, pas aussi torturé...). Je ressens un certain malaise, une incertitude quant au futur... Brouillard, vision nocturne d'un mur noircis par le charbon qui serait en quelques sortes paralysant...
Le chant fait un peu punk et nonchalant, mais il est moins provocateur et plus poli que la rébellion de base. On retrouve aussi quelques claviers bien kitsch qui ajoutent pas mal de singularité aux côtés parfois trop punks pour être sympas...
J'aime assez quand le groupe touche au rock desperado, quand ils utilisent sur leurs guitares une sorte d'effet de chorus qui donne un petit côté étrange... Et ils ont des titres assez réussis... J'aime moins quand ils sont plus basiques, notamment dans ces quelques pointes de punk pure crête d'origine... Et tous les titres ne sont pas aussi bien…
Ce disque est plutôt pas mal, relativement glauque et assez musical pour le genre, mais ce que TSOL font passer sur cet enregistrement, je l'ai ressenti de façon plus intense dans d'autres albums assez proches... "Beneath the shadows" est donc sympa, voir appréciable, mais pas essentiel.
Allez, une dernière bouffée avant l'asphyxie finale...

Avril 2011