_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ FANZINES\

   

 

  

Mots clés: Graphisme, dark, art...

INSIDE #14 (2010)
Les fanzines ciblés sur ce genre de thèmes et de contenus visuels deviennent assez rares, on en trouvait plus facilement il y a quelques années (Notamment LA ROSE NOIRE qui était très bon).
Avec INSIDE, visuellement on est plus proche de l'univers de l'industriel, de l'electro industriel, voir du gothique, que du métal (Même si celui-ci a récupéré une partie de cette influence visuelle depuis l'an 2000). L'ambiance baigne dans un mélange de visions introspectives, hallucinées, de personnages déformés, de choses étranges, dans une ambiance de fin du monde ou de moi profond assez tordu. Au niveau technique on trouve pas mal de retouche par ordinateur, mais aussi un peu de peinture, voir un peu de dessin ou de collage dans des cas plus rares. L'ensemble a un bon niveau, et certaines pages rendent vraiment pro. Certains visuels font assez Mc Kean, alors que d'autres ressemblent à du Beksinsky, voir du Brom; l'un des auteurs a même fait dans la peinture "infernale" moyenâgeuse (Avec de nombreux petits personnages).
Ca rend souvent pas mal, mais je trouve qu'il manque par moments une idée ou un truc en plus, puis pour les plus exigeants ce zine pourrait donner l'impression de regarder entre hier et aujourd'hui alors qu'il existe des choses tournées vers demain... Mais c'était la version coupage de cheveux en quatre, en général les graphismes les plus modernes ne sont pas forcément les plus évocateurs ou déclencheurs d'émotion (Peut-être trop fins ou concentrés sur la technique?) et l'ensemble de ce zine rend bien (Même sans faire particulièrement usage de l'autopersuasion).
On y trouve aussi une série de chroniques de fanzines ou de livres indépendants évoluant plus ou moins dans le même monde graphique. Le lecteur aimant l'Anglais trouvera également quelques nouvelles et histoires courtes évoluant dans un univers proche (Hormis un article illustré sur les monstres de Lovecraft).
L'impression pro, tout en couleur/ papier glacé, donne à l'ensemble une approche très pro, et on devrait presque plus parler de magazine que de fanzine.
Amateurs de graphisme sombre ou étrange, à tendance underground, cette publication pourrait vous plaire.

 Septembre 2011