_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ FANZINES\

   

 

 

Mots clés: Metal - Punk - Divers - Humour noir

DEFIANCE OF GOTHIC NIRVANA #23 (2010)
Ce coprophile sujet à de violents reflux gastriques continue de nous emmerder la bonne conscience avec sa publication qui ne ressemble pas à ce que beaucoup aiment lire... J'hésite à l'appeler fanzine, car ça n'en a pas la forme habituelle... C'est plus un mélange entre chroniques de musiques hétéroclites, egozine vomitif (Style je raconte ma vie et tout ce qui se passe dans la friteuse), article centré sur les vieux jeux vidéos des années 80 récupérés chez le marchand du coin, dissertation sur des films de série Z sortis il y a une éternité, live report sur un vieux groupe fraîchement reformé que tout le monde avait oublié (Ici ANACRUSIS), ou interview d'un bassiste dont je n'avais jamais entendu parler... C'est peut être plus un "fanzine" que la plupart des "fanzines" actuels, qui sait... Dans tous les cas c'est divertissant, et ça ravive chez moi plus de cellules cérébrales mortes que pas mal de sites web...
Ce que j'aime dans DOGN c'est sa volonté de faire ce qu'il a envie (Avec un grand "E") sans en avoir rien à foutre (Mais sans faire un gros caca qui serait justifié ensuite par le jmenfoutisme, hein…), il n'hésite d'ailleurs pas à te tartiner le cerveau avec son opinion, de façon tordue, corrosive, inattendue, défoncée... J'ai aussi assez aimé ses collections de chroniques de vieux albums des années 80 récupérés en K7s d'occasion, il y avait de tout et ça rentrait vraiment dans une ambiance pépère qui ne se préoccupait d'aucune pression imposée par un lectorat ("Fanzine"...), mais il n'y en a pas cette fois ci.
Son besoin de rébellion va peut être un peu loin par moments, parfois ça peut faire un peu "systématique" sur les bords (Et par moments il ne se contredirait pas? Enfin ça fait peut être partie du jeu: Embrouiller les lecteurs ahah), mais je lui pardonne car tout le zine a été imprimé sur du papier orange qui flashe et anesthésie tous les virus qui jumpaient sur ta tronche...
Attention, ce zine ne plairait pas à tous... C'est sur... Certains se demanderaient même à quoi ressemble cet amas de feuilles oranges avec du texte Winword et quelques images... Pour l'apprécier, il ne faut pas trop se prendre au sérieux, aimer l'humour décalé acide, et ne pas vouer un culte à Internet (Myspace, les emails et pas mal de choses qui sont online en prennent pour leur grade).
Adresse d'autoflagellation: Jeremy Bequette, Po Box 771142, ST LOUIS, MO 63177, USA.

   Octobre 2010