_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ MUSIQUE\

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés:

 

Heavy metal - Metal - Alternatif

 

NON FICTION
"In the known" CD. 1992.
GRAND SLAMM Records.

L'album débute par un riff ultra heavy qui n'aurait pas déplu à Cathedral (Epoque des premiers albums) au ou groupe Sludge ( Epoque "Scarecrow messiah"), le genre de riff qui fait carrément craquer le granit de la tombe pour laisser sortir ce qui s'y cache.
Puis, tout en restant assez heavy, le reste du disque prend peu à peu une tournure plus alternative, et alors on se retrouve quelque part entre heavy un peu doomy et heavy "alternatif" me rappelant Soundgarden (Epoque d'avant "Superunknown"). Puis certains riffs style hard rock/ heavy sombre pourraient rappeler les vieux albums de Danzig, si vous voyez dans quel pot de confiture (d'araignée) je mets le doigt (C'est pas mauvais comme atmosphère).
Pour le style le vocaliste dénote un peu, son chant est le plus proche du heavy classique avec des restes de chanteurs de thrash metal "mélodique" (Je pense à DAM); Par moments ça donne un effet "Mon destin est trop dur" qui colle au côté légèrement doomy, parfois ça fonctionne moins (Il serait un peu trop "agressif" dans le genre?). Puis allez, tant que je critique, je soulignerais que le son de basse manque de fréquences graves, alors qu'elle aurait pu arrondir des guitares un peu trop sèches (Ou froides) à mon goût.
Voilà, "In the known" est un disque correct, avec des passages un peu doomy ou dark pas mauvais, mais sans plus. Ceci dit je n'ai peut-être pas saisi le truc qui fait vrombir, alors si vous détenez la clé du machin envoyez-moi une note explicative assortie d'un paquet de shamallows (Noirs et blancs) et je me ferais une joie de m'en occuper :)

Décembre 2012