_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ MUSIQUE\

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés:

 

Rock -  Hard rock - Blues

 

FRANK ZAPPA
"Zoot allures" CD. 1976.
BARKING PUMPKIN Records

J'avoue sans remuer les sourcils que les enregistrements de Zappa qui sont passés entre mes oreilles ne m’ont pas énormément plu... Ce que j'y avais entendu, du jazz assez compliqué et délirant, ne m'avait pas parlé des masses et je me demandais même s'il y avait quelque chose d'accrocheur pour un cerveau dont les deux hémisphères tournent à vitesse homogène, même sur l’autoroute de la musicalité interdimensionnelle… Donc j'avais plus ou moins rangé le cas "Zappa" avec les dossiers classés du style "On verra plus tard, mais dans longtemps"...
Puis un jour, au grès des braderies, je me suis retrouvé face à ce disque proposé pour une modique somme... La pochette donnait quand même une impression de rock ou de hard rock des années 70s, avec quatre musiciens présents comme l’ensemble du groupe sur une photo assez jaunie... J’ai hésité… Le CD n’était pas rayé… Puis je l'ai acheté, au pire ça ferait une brique en plus dans mes murs en CDs!
Et en fait ça ne fut sûrement pas une mauvaise idée, car ce disque est étonnement accessible! C'était peut être un signe des dieux du hard rock qui auraient mis ce disque sur mon chemin en prenant bien soin de le magnétiser de telle sorte qu'il s’impose à moi...

Niveau musical, il n'y a presque pas de traces de jazz ultime ou de choses difficilement approchables, mais le côté délirant reste quand même présent, donc nous pouvons continuer cette chronique en toute confiance.
Globalement je dirais qu'on évolue entre rock, hard rock, blues et pop, mais ça change assez d'un titre à l'autre, donc je me sens un peu dans l'obligation zizaguante de faire une approche piste-par-piste.
-"Wind up workin in a gas station" est un titre de rock pop assez classique avec quelques touches hard rock, et un chant principal tellement haut placé que je me demande si ce n'est pas du second degré. On y ressent un côté assez relax. L’intention est apparemment délirante, mais peut être pas assez poussée.
-"Black napkins" est composé d'un solo sur fond de hard bluesy. Pour du solo c'est assez technique. C’est sympa, pas désagréable, mais sans plus.
-"The torture never stops" est un morceau lent, bluesy et lancinant qui contient une petite ambiance assez sympa. J'aime la voix qui prend des intonations assez graves. Les samples de gens qui semblent souffrir ajoutent un petit côté humoristique, mais sont peut être trop sporadiques.
-"Ms pinky": L'intéret commence vraiment pour moi avec ce morceau cool, peinard, qui fait ressortir toute l'ampleur de l'ambiance relaxée du slip présente sur ce disque! On a ici un bon petit morceau bien cool et délirant, avec cet air donnant l'impression d'être dans un western de Terrence Hill et Bud Spencer, avec en plus ce chant assez grave aux intonations vraiment cools! Il y a un côté un peu grotesque, décalé tout en étant rond. C'est assez délirant. Miam!
-"Find her finer": Ce titre étale un peu plus de cette impression cool et crémeuse de western avec Terrence et Bud, le morceau débute avec un même type d'air peinard...  Je crois voir un canard… Puis le ton devient un peu plus classique dans le style groovy/ peinard, avec harmonica. Je note des intonations de chants sympas. C’est plutôt pas dégueux, ça me va.
-"Friendly little finger": Cette piste semble être une improvisation en concert sur un thème assez oriental, le jeu des guitares et basses est assez technique mais pas désagréable. C'est quoi cet instrument au début? On dirait une cithare couplée à du xylophone, et il y a un truc étrange dans les basses.
-"Wonderful wino": C'est un mélange entre rock et hard rock, avec une distorsion assez poussée pour 1976, mais surtout un chant dans les graves qui est cool! Les cuivres au niveau du refrain diminuent un peu l’effet coolifiant à mon avis... Si j'avais les paroles, je pense que je pourrais lire Zappa se prenant pour un gros macho dragueur à fond dans son trip (Un passage au milieu est assez rigolo).
-"Zoot allures" est un titre tranquille de plus, cette fois il se laisse couler tout doucement sur des accords plaqués me rappelant un peu Led Zeppelin sur "Houses of the holy", le jeu de basse derrière est pas mauvais... Mais en fait il manque quelque chose pour moi.
-"Disco boy" est un morceau rock pop rigolo qui caricature le succès du disco à l’époque: Ca démarre sur des accords rock de base, puis voilà un refrain avec des vocaux pop trop aigus pour êtres naturels, et apparaissent une nouvelle fois ces voix graves qui pourraient coolifier le plus banal et ennuyeux morceau de pop commerciale. Un morceau entre assez cool et rigolo.

Ce disque a une ambiance vraiment peinard. Il contient des bons morceaux comme des choses plus classiques un peu trop communes (Pas de quoi craquer les lattes du lit en pleine nuit).
J'aurais aimé que plus de crème dans le style délirant/ peinard eut été étalée, ou que plus de ces vocaux graves vachement cools eurent été entonnés... Mais globalement je trouve l'ensemble entre pas trop mal et assez cool; Je ne dirais pas que "Zoot allures" m'a donné une envie folle de chercher tous ses albums, mais il m'a au moins réconcilié avec ZAPPA ce qui est déjà pas mal.

Juillet 2010