_

 

 

 

INDEX\ CHRONIQUES\ MUSIQUE\

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés:

 

Heavy metal - Hard rock - Stoner

 

BLACK SABBATH
"Ausie knights" Bootleg. 1980.
SMOOTH DANCER Records.

L'araignée se cachant dans ta narine gauche. Rien de tel qu'une bonne petite araignée venimeuse, casée au bon endroit, pour commencer une chronique de Black sabbath!
Ca va transpirer, ça va saigner, le public est chaud, les énormes croix gisant sur scène sont retournées en la direction de l'enfer… La fumée monte, monte…
Voilà, c'est un enregistrement live bootleg contenant deux disques, pour un total d'une heure et demi.
En le recevant je m'attendais à un son lointain, ou à des aigus qui grincent dans les oreilles... Mais je suis assez étonné car l'enregistrement est plutôt cool, assez rond (A ce niveau on est pas loin des 2-3 premiers albums du groupe).
Comme ce concert en Australie date de 1980, ce n'est pas Ozzy Osbourne derrière le micro, mais Dio. Les deux vocalistes n'ont pas le même style, le dernier est un peu plus hargneux et moins mélodique, il donne au groupe un côté un peu plus "puissant" mais aussi moins mystérieux que l'autre illuminé... Sa présence ne me dérange pas. Enfin quand j'écoute Black Sabbath c'est surtout pour la musique, principalement la guitare, donc c'est cool.
Le groupe semble ici assez en forme sur les deux premiers tiers, ils jouent bien et il n'y a pas de fausse note ou de truc étrange... Puis en fin de set la première moitié de "Iron man" me semble assez lente (Etait-ce une lourdeur voulue ou est-ce que ça patauge un peu? Comme le morceau ne s'y porte pas vraiment et que la suite regagne en énergie deux trois questions me passent par la tête...). Je n'ai pas ressenti de décollage fou, plus intense qu'un groupe de hard qui joue avec un certain plaisir, mais ça me semble avoir été quand même un bon concert qui valait le coup d'être vu pour les amateurs de hard rock.
La setlist reprend surtout des morceaux classiques du groupe (Warpigs, N.I.B, Sweet leaf, Black sabbath, Iron man, Paranoid), ainsi que plusieurs titres du nouvel album de l'époque (Neon knights, Children of the sea, Heaven and hell, Die young), avec un solo de guitare et un de batterie entre deux. Je ne suis pas complètement satisfait par cette liste, car ceux de l'album du moment ("Heaven and hell") ne me plaisent pas plus que ça (Hormis "Die young" qui est plus speed et prend des airs de Nwobhm... Et "Neon knights" est pas nul non plus, mais bon), puis certains morceaux qui me plaisent bien n'apparaissent pas (Je les aurais bien vus à la place de classiques comme "War pigs" ou "Sweet leaf" qui sont pas mal sans m’avoir jamais fait tripper plus que ça), mais l'ensemble donne quand même une bonne impression.
La version que j'ai en ma possession est un superbe double CDr avec jaquette photocopiée, mais vu la présentation assez "pro" rappelant beaucoup les bootlegs des années 80/90, je dirais que c'était sûrement sorti à la base en version CD pro (Les sales bootleggers se retrouvent ici bootleggés héhé).

Decembre 2011